Croissance inclusive en Afrique par le biais des NTA

Quand on pense à la 4ème révolution industrielle, la première chose qui nous vient à l’esprit est la réinvention du travail. Cela inclut l’économie d’emplois, l’acquisition de nouvelles compétences et la création de nouveaux emplois, qui ouvrent des perspectives aux entreprises et à leurs dirigeants.

Quelles sont les implications de cet agenda pour l’Afrique? Quelles sont les implications pour l’industrie sur le continent et dans le monde? Quels sont les points clés du défi et quelles possibilités sont créées? Quel devrait être le centre de nos débats dans les années à venir? De ces questions ont découlés, dans le cadre de la composante 3 du projet SWEDD (Sahel Women Emporwement & Demographic Dividend) piloté par l’UNFPA et la Banque Mondiale qui a pour
objectif de favoriser l’engagement politique et de renforcer la capacité d’élaboration des politiques liées au dividende démographique et la mise en œuvre du projet, des actions de renforcement des capacités pour l’élaboration de politiques et de suivi-évaluation sur les questions de dividende démographique.

Ces projets vont être initiés à travers la mise en place d’Observatoires Nationaux du Dividende
Démographique (ONDD) avec l’appui du Centre d’Excellence Régional en Economie Générationnelle (CREG) et du Centre de Recherche en Economie et Finance Appliquées de Thiès (CREFAT) comme partenaire stratégique d’exécution en droite ligne avec la feuille de route de l’union Africaine signée en 2017 par les chefs d’Etats et de gouvernements du continent.

Retour haut de page