3ème édition du prix Fonds Macky Sall pour la Recherche, le Prof. TOUGAN P. Ulbad 2ème lauréat

La candidature de Prof. TOUGAN P. Ulbad portée par le Programme de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle du CAMES  pour le compte de la 3e édition du prix Macky Sall (Fonds Macky Sall pour la Recherche) avec la proposition de projet  intitulée: «Valorisation des ressources alimentaires non conventionnelles primaires et technologies endogènes pour la résilience des systèmes alimentaires africains aux changements climatiques en Afrique subsaharienne» a reçu le Deuxième Grand Prix de 25.000.000 FCFA.

L’objectif de ce Projet est de développer les chaines de valeurs des ressources alimentaires non conventionnelles intégrant les savoirs et technologies endogènes alimentaires, les contraintes climatiques et le genre pour accroître la résilience générale des systèmes alimentaires en Afrique Subsaharienne.
De manière spécifique, il s’agit de :

  • Capitaliser les bonnes pratiques, les méthodes agro-écologiques de l’agriculture intelligente, les savoirs et technologie endogènes alimentaires africains à optimiser dans la mise en place des innovations en réponse aux changements climatiques ;
  • Caractériser les principales Ressources Alimentaires Non Conventionnelles (RANC) consommés en Afrique Subsaharienne et la durabilité sociale de leur chaine de valeurs.
    Déterminer les propriétés technologiques et nutritionnelles de ressources alimentaires non conventionnelles d’origine animale et végétale consommés en Afrique subsaharienne.
  • Cartographier les chaines de valeur des produits alimentaires non conventionnels d’origine animale et végétale consommés en Afrique subsaharienne et les maillons clés à développer sur les bases de l’économie du marché et de l’approche genre.
  • Concevoir les diagrammes technologiques d’implémentation innovations identifiées à partir des savoirs endogènes pour le développement de nouveaux produits ;
  • Elaborer des bouillons alimentaires biologiques à base des RANC pour la réduction de la prévalence des maladies non transmissibles (MNT) et l’autonomisation des jeunes et des femmes ;
  • Renforcer le capital humain et la gouvernance de la sécurité alimentaire et l’équité genre par la formation(Formation à la carte, Master et doctorat) en Nutrition et sécurité alimentaire ;
    Organiser un colloque de benchlearning sur la revue des actions innovantes et des savoirs endogènes en sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique subsaharienne.

Le cadre du projet couvre 10 pays de l’espace CAMES (Bénin, Burkina-Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo). Des méthodes normalisées de l’AOAC, du codex alimentaires, de la FAO, des normes ISO et les logiciels statistiques SPSS et SAS seront exploitées. Les activités du projet couvrent 5 disciplines et réparties en 6 axes que sont 1) Caractérisation morphologique, technologique et nutritionnelle des RANC consommés dans ces pays; 2) Capitalisation des bonnes pratiques et technologie endogènes alimentaires; 3) Cartographie et développement économique et durable des chaines de valeur des 10 principales RANC; 4) Développement des diagrammes technologiques innovants et de nouveaux produits alimentaires fonctionnels pour l’homme et des aliments pour animaux d’élevage à base de RANC 5) Formation des formateurs et diffusion des résultats de recherche par la mise en place des formations qualifiantes et colloques scientifiques; 6) Pilotage, gouvernance financière du projet et la valorisation des données. Groupe cible et les bénéficiaires: Il s’agit des ménages, des ONGs, des organisations paysannes, des exploitants agricoles, des enseignants-chercheurs et des Promoteurs de technologies endogènes alimentaires des pays du CAMES.

Ce projet allie sciences innovations technologiques et tradition et il est tout à fait vraisemblable que des résultats probants seront obtenus et valorisés pour le développement durable de l’Afrique subsaharienne.

Partager via :

D'autres actualités récentes

Formation des jeunes chercheurs sur la gestion des fonds compétitifs avec l’université de Bambey

Du 9 au 10 Fevrier 2024, le CREG a participé à une formation Dans le cadre du projet « Disposer d’une expertise pluridisciplinaire en sciences sociales sur le développement durable des territoires » soutenu par le Global Development Network (GDN), l’Unité de Formation et de Recherche en Économie, Management et Ingénierie juridique (ECOMIJ) organise une formation en ingénierie de projet à l’intention des jeunes chercheurs.

Bienvenue sur l’espace Formations du CREG. Vous serez rediriger vers le site web partenaire qui héberge la formation choisie. Plein succès à vous !

Nos Formations

Newsletter

Ne manquez aucune de nos actualités, recevez notre newsletter gratuitement !